Championnat suisse par équipes: 6ème ronde

Igor tire ses dernières cartouches comme reporter du club! Et le club lui en sait ô combien gré. Si une personne est intéressée à le remplacer qu'elle se manifeste auprès de comite(at)caeg.ch! Le travail consiste à rassembler les rapports de capitaines pour chaque ronde et les assembler dans un même document.

2 victoires et une défaite pour cette 6ème ronde…

1ère ligue, groupe ouest

Sion I

Amateurs I

6.5–1.5

(moy 2006)

(moy 1880)

 

Bonjour les Amateurs,

En se déplaçant en terres valaisannes avec une équipe composée de 5 joueurs uniquement dont un trio de 1700, on pouvait craindre de se prendre une déculottée mémorable.

Ce ne fut heureusement pas le cas, notre fidèle Gaël ne laissant aucune chance à un adversaire qui n'avait pas les armes pour résister à un tel rouleau compresseur.

Au 2ème échiquier, Shay signa une belle performance en obtenant une nulle après une intéressante finale opposant un cavalier à un fou avec 4 pions de chaque côté.

Pour les autres parties, pas de surprise, Jordan livra une formidable résistance mais dut s'incliner au bout de la finale, Romaric et votre serviteur faisant de leur mieux pour lutter malgré un important déficit elo (supérieur à 300 points).

Bravo Gaël, bravo Shay, merci Jordan, merci Romaric, vous êtes de précieux joueurs !

L'équipe tentera de sauver sa peau lors de la dernière ronde à Lausanne le samedi 23 septembre. Le match sera tendu, difficile, le souvenir de celui de 2015 sera dans toutes les mémoires.

Nous sommes en grand danger, nous avons déjà un pied en 2ème ligue, c'est le moment de la mobilisation !!!

Alexis

1.

Yves Roduit 1903

Gaël Le Bourhis 2194

0-1

2.

Cédric Philippoz 1973

Shay Keinan 1878

1/2

3.

Simon Morand 2019

Jordan Bouilloux 1788

1-0

4.

Stéphane Emery 2101

Romaric Guillaume 1778

1-0

5.

David Philippoz 2076

Alexis Durand 1760

1-0

6.

Vlad Popescu 1991


1-0 F

7.

Pierre-M. Rappaz 2067


1-0 F

8.

Yann Bourban 1916


1-0 F

Köniz-Bubenberg I – Thoune I 1.5-6.5 ; Genève II - Grand Echiquier I 5-3 ;
Fribourg I - Echallens II 3.5-4.5.

Classement :

 


Pts

Pts

 1.

Sion I

9

28

 2.

Köniz-Bubenberg I

9

25

 3.

Genève II

8

27.5

 4.

Thun I

6

25

5.

Echallens II

6

23.5

6.

Amateurs I

4

21.5

 7.

Fribourg I

3

21.5

 8.

Grand Echiquier I

3

20

 
 7
ème ronde (23 septembre) : Genève II – Köniz-Bubenberg I ; Grand Echiquier I – Amateurs I ;
Thun I – Fribourg I ; Echallens II – Sion I.



3ème ligue, groupe ouest 1

Plainpalais I

Amateurs II

2– 4

(moy 1883)

(moy 1869)

 



Chers amis,

J'ai le plaisir de vous annoncer la victoire d'Amateurs II sur Plainpalais I sur le score de 4-2 à l'issue d'âpres combats.

C'est la première fois que nous nous rendions dans les nouveaux locaux de Plainpalais, sis dans la maison natale du général Dufour. Rendu célèbre pour l'affaire du Sonderbund, grosso modo, ce pur genevois s'en alla guerroyer contre quelques cantons alémaniques catholiques qui conclurent une alliance anti-fédérale et tentèrent de briser la belle union confédérale qui perdure jusqu'à nos jours.

En bon général, je cogitai longtemps la composition de mes lignes et optai pour le sacrifice de la vieille garde au 1er échiquier. Erwin, l'expérience des durs combats en lui, ne rechigna pas à la besogne et tint tête avec brio au fer de lance de l'opposition ennemie. Il dut rendre les armes, après une partie haute en couleur, non sans avoir défendu avec vaillance et courage son monarque. Merci Erwin pour ta bonne volonté et ta bonne humeur.

Au milieu des lignes, je décidai de placer la jeunesse conquérante des Amateurs. Tout d'abord, l'imposant Victor tout en muscles et puissance, se vit affronter le solide Franck, toujours intraitable dans la défense de son territoire et de ses terres plainpalaisiennes. Avec les noirs, il repoussa avec férocité la courageuse attaque de notre Jon Snow local, qui perdit 40 minutes dans la réflexion d'un coup hautement stratégique et qui n'en eut plus assez pour atteindre les 36 coups en toute sérénité. Il plia le genou, mais fit preuve, comme à son habitude, d'une détermination exemplaire. Les hauts sommets échiquéens se dressent devant lui mais il saura les conquérir.

Au 3ème échiquier, je mis notre atout force première classe, Loïc, mercenaire normand à la stratégie territoriale inégalée qui ne fit qu'une bouchée de Khaled, lequel pensait naïvement mener une attaque violente et fulgurante, mais se fit contrer en quelques moulinets bien ajustés de notre maître d'arme. Mais où s'arrêtera-t-il, lui qui a remporté toutes ses parties en territoire helvète? La première l'attend les bras ouverts et son baptême du feu aura lieu le 23 septembre contre le GEL; freluquets lausannois, tremblez !

Juste à côté de lui, Nicolas, de son air pacifique, partit à la conquête des lignes ennemies compactes, commandées par l'expérimenté Marc, de surcroît avec un ELO supérieur de 80 points. Alors que la partie semblait s'achever vers un match nul, dans une finale 2 tours-6 pions-rois de chaque côté, la finesse d'exécution, le placement ajusté au millimètre de la puissance de feu des tours de Nicolas réussirent à percer une muraille quasi infranchissable. Belle victoire qui en appellera bien d'autres encore.

Restait encore à placer les deux gradés de cette troupe d'élite. Prezavie Hervé, bien calé sur son destrier, devait affronter l'amazone de service, la coriace et sanguinaire Inneke. Mais lorsque la fougue effrontée affronte la science militaire incarnée, elle se fracasse les os sur l'expérience ennemie. Et c'est exactement ce qui se passa, tel le rouleau compresseur, prezavie conquit avec patience et obstination le territoire ennemi. Malgré quelques dernières tentatives suicidaires, l'amazone dut reconnaître la supériorité de l’amateur pure souche. La classe.

En bon général, je me planquai au dernier échiquier, sûr d'affronter le bras cassé de l'ennemi et de le massacrer avec subtilité et délicatesse. Tibor, en subtil général ennemi, plaça à cet endroit un p'tit jeune collégien qui disputait sa première partie officielle, nourrit à la tétine du blitz internet. En vieux roublard confirmé, j'estimai mes chances plus importantes en finale et décidai d'échanger presque toutes mes pièces pour lui faire courber l'échine en finale. Sauf que dans l'histoire, je perdis un pion et je me trouvai en ballotage défavorable dans une position une tour 1 cavalier, mais un fantassin en moins. Autant dire que j'étais cuit de chez cuit, d'autant plus qu'il lui restait plus d'une heure à la pendule, tandis que la mienne s'égrenai inlassablement en cherchant désespérément les coups les moins mauvais. A chaque instant, je pouvais abandonner. Mais un général, même couard, n'abandonne pas ses troupes et je luttai jusqu'au bout. Et le miracle eut lieu ! Dans un instant d'égarement, pensant vaincre aisément le vieux lion affaibli, le jeune vigoureux oublia de prendre le temps de réflexion nécessaire et subit une fourchette de canasson bienvenue sur sa tour et son roi. Le vent avait tourné et d'orageux le temps de la conquête se fit brillant. Une victoire miraculeuse.

Merci à tous pour cette magnifique soirée.

FORZA AMATEURS

Daniel

 

 


Résultats

1.

Jean-Pierre Cattin 2018

Erwin Reich 1728

1-0

2.

Frank Souiller 2019

Victor Galvao 1923

1-0

3.

Khaled Mostaguir 1784

Loïc Barbet 2133

0-1

4.

Marc Beuchat 1900

Nicolas Jeannet 1822

0-1

5.

Inneke Cox 1696

Hervé Jungo 1793

0-1

6.

Guillaume Louis NC

Daniel Golaz 1812

0-1

Genève III – Renens I 3.5-2.5 ; Romont I – Cavaliers Fous I 1.5-4.5 ;
Joueur I – Bois-Gentil III 3.5-2.5.

Classement :

 

Clubs

Pts

Pts

1.

Genève III

9

20.5

2.

Renens I

8

21

3.

Amateurs II

6

20

4.

Bois-Gentil III

6

19.5

5.

Romont I

6

18.5

6.

Cavaliers Fous I

5

17

7.

Joueur I

4

14

8.

Plainpalais I

4

13.5

7ème ronde (18 au 29 septembre) : Genève III – Bois-Gentil III ; Joueur I – Plainpalais I ;
Romont I –
Amateurs II ; Cavaliers Fous I – Renens I

 
4ème ligue, groupe ouest 2

Amateurs III

Genève IV

4 – 2

(moy 1612) (moy 1453)

Bonjour à tou-te-s,

La victoire fut également au rendez-vous ce mardi 29 août pour les vaillants amateurs de la troisième équipe!

Bon, il faut dire que nous fûmes partiellement aidés par nos adversaires, dont un tiers de l'effectif n'était pas présent... 2-0, sans joueur, mais aussi, malheureusement, deux places à céder. En tant que capitaine, il était normal que je lâche la mienne. Mais je salue ici l'esprit d'équipe de Francis qui, bien que venant exprès de Versoix, se proposa de céder sa place à l'un de nos jeunes loups désireux d'en découdre ! Un grand MERCI à notre toujours fidèle Croco pour son geste hautement appréciable (et apprécié !). La classe Francis !

Tout commença pourtant mal du côté de Julien, qui perdit rapidement sa paire de fous, et qui dut rendre les armes après moins de 30 coups.

Ensuite, heureusement, Uri avait décidé de cogner fort et d'attaquer de tous les côtés, avec plein de pièces en prise et des attaques fulgurantes. A tel point que son adversaire gaffa et se fit simplement mater sur l'échiquier ! Belle partie Uri! Bravo !

On saluera par ailleurs la magnifique performance de Timothée, dont c'était la première partie officielle ce soir-là, et qui se retrouvait face au toujours très coriace Mochfek, bien connu du petit monde échiquéen genevois. Mais il en fallait plus pour effrayer notre futur GMI débutant, qui gratta un, puis deux, puis trois pions à son adversaire avec une facilité déconcertante! La finale de tour était sans espoirs et il remporta brillamment cette partie. 1 sur 1 en parties officielles ! Dites-vous bien que ni Kasparov, ni Carlsen ni Fischer n'ont jamais fait mieux que lui (à ce stade) :)

Enfin, sur le dernier échiquier, en zeitnot conjoint, Ludo bataillait dur, après avoir lancé toutes ses forces à l'assaut du monarque ennemi dans un acrobatique contre-gambit Albin! Ouverture agressive qui se trouva malheureusement contrée par le jeu précis de son adversaire. Et Ludo dut finalement s'avouer vaincu dans les dernières secondes... Dommage, car la partie était belle !

Voilà donc une victoire 4-2, qui nous place en haut du classement et nous permet d'aborder la dernière journée avec sérénité !

Amitiés

Prez




Résultats

1.

Uri Dibner (1715)

Mabrouk Ouatas (1366)

1-0

2.

Ludovic Babel (1553)

Christian Chablais

0-1

3.

Julien Raemy (1508)

Mihai Raducanu (1445)

0-1

4.

Timothée Künzler

Mahmoud Mochfek (1548)

1-0

5.

Marko Bandler (1774)


1-0 F

6.

Françis Bays (1510)


1-0 F



Bois-Gentil IV – Ville I 1-5 ; Morges I – Sarrazin I 4-2 ; Renens II – Bois-Gentil V 5-1

Classement :

 


Pts

Pts

1.

Ville I

11

25

2.

Amateurs III

7

18.5

3.

Morges I

6

19

4.

Renens II

5

17.5

5.

Genève IV

5

17

6.

Bois-Gentil IV

5

15.5

7.

Bois-Gentil V

5

15

8.

Sarrazin I

3

16.5



7ème ronde (18 au 22 septembre) : Bois-Gentil V – Amateurs III ; Morges I – Renens II;
Genève IV – Bois-Gentil IV ;
Sarrazin I – Ville I.